Le SC10R-PF 244D ex-Meaux

Sur les 3000 SC10 restylés, seuls 36 sortirent des usines d'Annonay avec la plate forme arrière ouverte : 34 pour la RATP et 2 pour Marne & Morin, entreprise exploitant le réseau urbain de Meaux.L'avenir des 34 unités parisiennes à l'époque incertain, le choix s'est porté sur l'une des deux unités meldoises.Mis en circulation le 8 Novembre 1988 à Annonay, le 10936 ème SC10 produit est le dernier restylé (chassis 3990) des chaines de RVI à avoir bénéficié d'un "balcon" arrière. Sa réforme sonna prématurément le vendredi 29 juin 2001, après seulement 13 ans de bons et loyaux services.>

Les préparatifs du rapatriement : En Juin 2001, un premier courrier a été adressé au responsable de la maintenance chez Marne & Morin (Monsieur Jean-Charles MARITAN), afin d'être informé des deux SC10R à plate-forme.La réponse du P-DG en personne (Monsieur Jean BERNINI) annonce alors le don de son SC10R-PF immatriculé 9211 YU 77. Durant le mois de Juillet, J-C MARITAN a préparé l'autobus et les documents relatifs à sa session tandis que Jérôme BONATO, conducteur sur le réseau urbain de Toulouse et passionné par les SC10, accepté de consacrer une semaine du mois d'août à son transfert.

Le transfert :Le rapatriement de ce SC10 par ses propres moyens représente la plus longue expédition jamais organisée par les TCA : 1100 kilomètres.Frédéric GIANA et Jérôme BONATO arrivent le matin du 21 août 2001.Jean-Jacques et Jean-Philippe DOERFLINGER accueillent l'équipe lors d'une première halte à Nemours (Seine et Marne) et gonflent le convoi. Après 414 km sous un chaud soleil, Chalons-sur Saone est la première étape nocturne avant de gagner le lendemain Lyon pour une pause-déjeuner.

La deuxième nuit est programmée à Meyrueil, peu après Aix-en-Provence après 439 km de route pour ce 2ème jour,853 km depuis Meaux. La troisième et dernière étape entre Meyrueil et Breil sur Roya commence par une pause photo avec en second plan, la montagne Sainte-Victoire, chère au peintre Cézanne.Sur la côté d'Azur, notre véhicule découvre un parcours montagneux avec le contournement de Nice et la pente de la Turbie. Après la traditionnelle halte à ce péage, la dernière ligne droite mène notre miraculé à Vintimille avant de retrouver le sol français dans la vallée de la Roya.Le "Marne & Morin" trouve sa place entre le PR100-2 niçois et le SC10 limougeaud...