Le Renault 215D

En 1996, Monsieur Hervé COMBY, correspondant pour les TCA identifie un autocar RENAULT 215D carrossé par les entreprises MICHEL à Nice (5 Bd Pierre Sémard, quartier St Roch, avec plus de 300 employés en 1939), s'agissant très probablement d'un ancien RAPIDES COTE d'AZUR.Malgré la possibilité de restaurer et posséder un authentique véhicule historique de plus de 50 ans d'âge pour les RCA, notre association n'a pas les moyens techniques et financiers de sauver ce véhicule en muavaise posture et dans un état général de décomposition avancée. Devant la décision du propriétaire du terrain où se mourait l'autocar, de faire appel à un ferrailleur, la décision fatale de le découper juste en arrière de la porte porte-feuille fut prise.Le 15 octobre 1997, G. BERNAUD accompagné de B. FERLAT, A. LEBECQUE, R. PESCE et R. ROSTAGNI se retrouvent à La Garde (04) pour la triste opération. L'utilisation d'une partie du châssis comme timon, permettant de remorquer la cabine avant derrière le camion "Bernaud".L'ossature interne, construite avec grand soin (attestant la qualité du travail des carrossiers des Ets D. MICHEL), était intacte, très peu attente par la corrosion. Au cours de l'opération, un ancien numéro minéralogique est apparu : 625 X 6. le Renault étant répertorié 629 X 6, son appartenance aux RCA reste quasi-certaine... Fin novembre 1997, Gérard BERNAUD, Vice-Président, récupère la partie avant et la rapatrie jusqu'à sa propriété de Caussols (06).