Le SC10U 444D ex-Nice n°249

Dès la fin de l'année 1997, les TCA décident de la sauvegarde d'un autobus SC10 du réseau SUNBUS de Nice dans sa version restylée. Monsieur Jacques PEYRAT, Maire de Nice, est alors informé de cette requête puisque ses services décident du sort des véhicules réformés.
Les premières réformes touchant les SC10R sont intervenues à la fin du mois de Septembre 1998 pour s'étaler jusqu'à la fin décembre 1998. Ils ont été progressivement retirés du service, déshabillés de leur équipement spécifique puis garés sur un parking du Marché d'Intérêt situé à l'ouest de la Ville.
Cette mesure a touché les 17 SC10R numéro 249, 250, 253, 255 à 257, 260, 261, 265, 268, 271, 285 à 289 et 292.
> Un peu d'Histoire
Trop longtemps attendue, la version restylée du SC10 a fait son apparition en septembre 1981 sur certains réseaux de province et à la RATP.
A Nice, il faudra attendre Mars et Avril 1982 pour voir la mise en service de 20 SC10R 444D sur les lignes 12 (n°246 à 254) et 18 (n°255 à 265). Il s'agissait en effet de la plus importante commande de bus de l'époque.
Les TN n'en resteront pas là, puisque dès octobre 1982, 7 nouveaux SC10R 444D (n°266 à 272) seront réceptionnés pour commencer à équiper la ligne 1/2. Apparemment satisfait du produit, le réseau niçois se portera acquéreur de 10 unités supplémentaires (n°283 à 292) en mars 1983 pour finir la dotation de la ligne 1/2.
Au cours de leur carrière, les SC10R niçois auront circuler sur les lignes 1/2, 3, 6, 7, 8, 12, 14, 15, 18, 23/24 et 26.
> Le SC10R n°249
Réformé fin septembre 1998, il rejoindra au MIN le lot de SC10 U et UO déjà présent.
Le 8 janvier 1999, après maintes relances, les TCA reçoivent l'accord de principe pour la cession d'un SC10R et sont invités à se rendre au MIN pour choisir le bus qui leur convient. Après un examen détaillé, le n° 249 se dégage du lot. S'agissant d'un bien public (propriété de la ville de Nice), il ne peut-être offert. Malgré tout, le prix proposé n'atteint pas la somme demandée pour la vente des autres restylés.
> Le transfert de Nice à Breil
La date limite de la carte violette (autorisation de circuler) étant le 23 janvier 1999, le transfert de Nice au Musée des Transports et des Techniques de Breil sur Roya est programmée pour ce jour-là. Le 16 janvier 1999 sera mis à profit pour réviser et préparer le bus. en effet, une centaine de kilomètres devront être parcourus pour rejoindre la collection TCA. Le 22 janvier 1999, un contrat d'assurance est établi.
Cinquième SC10 sauvegardé par les TCA, le 249 s'est déplacé par ses propres moyens. Aucun incident, si minime soit-il, n'a perturbé cet ultime périple effectué au rythme (lent) de 60 km/h maxi ! Il faut dire que, avant de se lancer sur l'autoroute A8 de Nice à Menton puis jusqu'à Vintimille, les services techniques du dépôt SUNBUS de Drap avaient vérifié les niveaux et le véhicule en général.
> La retraite au Musée
En 2004, le 249 repose paisiblement dans la cour de l'écomusée et témoigne de la grande variété des versions produites.
L'association remercie pour leur participation active à ce nouveau sauvetage MM. Jacques PEYRAT (Maire de Nice) et son adjoint délégué au Transport, D. MONLEAU, MM. DUPEYRAT et THEUS de la SEMIACS, MM. CONTESSO et PIGNON du dépôt SUNBUS de Drap et son équipe de mécaniciens.
N° de série : 000.1228
Places assises : 27
Places Debout : 58
Places totales : 85
Poids à Vide : 9 300kg
Charge Utile : 6 710 kg
Mise en Circulation: 04/03/1982
Date de Réforme :
29 Septembre 1998